Léman Bleu

Actualités


12 avril 2021 - 18h34

Servette aux Evaux: envahissant et opaque dénoncent les associations

La grogne contre l’arrivée de l’académie du Servette FC aux Evaux monte d'un cran. Ce matin, plusieurs associations citoyennes ont dénoncé un projet trop envahissant et surtout peu transparent. Ils demandent une consultation plus large avant la signature de la convention entre les partis prévue la semaine prochaine. 


Un parc de loisirs paisible et qui doit le rester: C’est ce que demandent plusieurs associations d’habitants et de citoyens au parc des Evaux.  L’arrivée annoncée de l’académie de foot du Servette inquiète loin à la ronde certains habitants des communes alentours. 


« Ici, c’est calme, mais cela risque de changer s’ils s’entraînent toute la semaine et que le week-end il y a des matchs » craint Margareth Robert-Tissot de l’association pour la sauvegarde de Confignon et environs.



Le projet, en cours depuis le rejet populaire du Pré-du-Stand, suscite des interrogations, voire des oppositions grandissantes. Le mois dernier, le Conseil municipal d’Onex s’est formellement opposé à la venue de l’académie des grenats dans le parc qui se situe en majorité sur son territoire communal. 

En tête de liste des griefs : une hausse importante du trafic motorisé et du stationnement. Une pression accrue et permanente sur le parc au détriment des riverains, et une installation provisoire qui pourrait bien s’éterniser. 

Les associations dénoncent aussi un projet opaque. La convention entre le club, la Fondation des Evaux et L’Etat doit être ratifiée dans une semaine, sans la moindre consultation dénoncent-ils. « Nous demandons qu’il y ait un débat. Que cette fameuse convention qui doit être signée dans quelques jours soit publique et qu’elle soit discutée dans les conseils municipaux détaille Alain Rouiller de l’ASBEC. Et puis s’il y a un débat, on arrivera peut-être à nous convaincre que nous avons torts.» 

Le déménagement de l’académie du Servette impliquerait la création de deux terrains synthétiques et l’agrandissement d’un autre terrain existant, ainsi que la construction d’un pavillon et la création de places de stationnement.

 

Delphine Palma 

L’arrivée des footeux fâche et inquiète. Felipe Ortiz, président de l’Académie du Servette FC, fait le point sur l’avancée du projet. 

« Nous n’avons pas demandé à aller aux Evaux. Nous y allons parce que Le DIP doit construire un cycle d’orientation sur le terrain de Balexert que nous occupons depuis plus de 40 ans. Je comprends la réaction des gens, mais ils ne connaissent pas le dossier. Ces craintes sont injustifiées. «  explique Felipe Ortiz. Le président précise également que la décision de reporter la signature de la convention n'est pas de son ressort. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.