Léman Bleu

Actualités


01 avril 2021 - 18h59

Situation sanitaire, entre inquiétudes et espoirs

Les autorités sanitaires genevoises font grise mine. La situation continue de se détériorer progressivement dans le canton. Les chiffres font état de 160 à 180 nouveaux cas de Covid-19 par jours, 1'054 cas positifs en une semaine et 1531 isolements en cours. 

Les Hospitalisations, quant à elles, augmentent mais plus lentement. La quasi-totalité sont dûes au variant anglais. Aux HUG et Cliniques privés confondues, on dénombre 197 prises en charges au total, plus d’un tiers pour un covid aigu, les autres pour les séquelles de la maladie. Treize personnes sont aux soins intermédiaires et 8 aux soins intensifs.  

Le bout du tunnel avec la vaccination

Mais un an après le début de la pandémie, l’espoir arrive avec les premiers effets de la vaccination. Près de 105'000 inoculations depuis le début de la campagne. La vaccination s’ouvre dès à présent à tous les soignants du canton et à la tranche d’âge 65-74 ans. Une semaine pilote a été lancée pour vacciner dans les lieux accueillant des personnes en situations de handicap (EPH / EPI). 

Plus généralement, une hausse massive est attendue dès le 19 avril. Notamment grâce à la livraison de 80 à 100'000 doses de vaccin, mais aussi et surtout avec l’ouverture d’un troisième centre de vaccination, à Palexpo. "Cela représentera un coup d’accélérateur pour le dispositif de vaccination, explique la pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz-Hegi, Avec une capacité d'inoculations de 1500 puis 4000 doses par jours."

Enfin, pendant les vacances de Pâques, deux centres de vaccinations continueront de fonctionner: la clinique d’Onex et celle de Carouge.  

 

M. Wagen / J. Zaugg

 

 

Didier Pittet : « La situation en inquiétante dans le sens où on a, depuis trois semaine, une augmentation régulière des cas »

Le médecin-chef du service de prévention et de contrôle de l’infection fait le point sur l’évolution sanitaire.

Face à Valentin Emery, le professeur est inquiet : « On devant ce nouveau variant, qui affecte davantage les personnes infectées. » Concernant la vaccination, s’il voit une évolution, il se dit « déçu du nationalisme et du retour de la souveraineté des États ». À ce titre, il se félicite de l’équité vaccinale en Europe. Il appelle, enfin à tester davantage : « 15% des personnes positives ont des symptômes, mais elles ne vont se faire tester qu’après le deuxième jour de symptômes. Il faut y aller beaucoup plus vite ! » 

Enfin pour Pâques, le Professeur considère que les gens doivent prendre des vacances, mais qu’ils doivent tout à fait respecter les gestes barrières. « Si on se fait tester la veille, les risques sont moindres. »

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.