Léman Bleu

Actualités


09 août 2016 - 10h22

Talent A-HEAD

Ardent vivier genevois d’artistes en devenir, la Haute école d’art et de design (HEAD) est une fourmilière. Projets, workshops, expos, défilés, éditions, cela ne s'arrête jamais. Les étudiants conçoivent de nouvelles typos, des logements sociaux, réalisent des clips, des films, des wall paintings et une mine d'objets à breveter. Pour cette fin d’année scolaire, Go Out! a décidé de sélectionner 6 diplômés au talent aussi percutant que celui de certains artistes confirmés.

Leçon de créativité à haut pouvoir énergétique.

Mizuno Sayaka, Bachelor en cinéma Légende: Screenshot de Kawasaki keirin

1 Mizuno Sayaka, Bachelor en cinéma

«Kawasaki keirin», 40 min.

« Dans la ville industrielle de Kawasaki, les parieurs de courses de vélo keirin se réunissent tantôt au bar, tantôt au vélodrome. Les jeux d'argent et les conversations de comptoir esquissent une réflexion sur le Japon vieillissant. »

2 Lisa Glatz et Agneline Ortiz, Bachelor Architecture d'intérieur

ADN

Réalisé dans le cadre de l’atelier « Habiter en mouvement » avec le professeur Carlo Parmigiani.

Un habitat entre deux vies.
Un homme vit dans sa voiture suite à la perte de son logement. Cette structure temporaire permet de retrouver une qualité de vie décente et  de bénéficier d’un soutien propice à la reconstruction. L’habitat prend en compte le passé d’un homme, tout en offrant la possibilité de construire le présent pour mieux concevoir le futur. ADN est une proposition d’aide sociale qui valorise la reconstruction et l’indépendance. 

3 Gonçalves Jessica, Architecture d’intérieur

JANUS

Réalisé dans le cadre de l’atelier « Tiny House » avec le professeur Carlo Parmigiani, assistante Alice Dunoyer.

« Janus » est une forme d'habitat nomade pour un voyageur cycliste. Il se déploie à partir d'une sacoche que l'on peut soit fixer sur un porte-bagage, soit transporter comme un sac. Ce projet a été développé comme prototype dans une perspective de fabrication faite exclusivement à partir de matériaux recyclés. Le nom « Janus », du dieu romain, représente le côté hybride entre le vélo et l'être humain. Jessica a développé Janus grâce aux conseils de quelques voyageurs qui parcourent le monde. Claude Marthaler, symbole de l’aventurier par excellence, a notamment participé au projet. Le Genevois a parcouru le monde à vélo durant 16 ans Le prototype a été réalisé avec du tissu de parapente, (fourni par l’école Paradelta à Genève), avec de la bâche pour bateau (récupérée chez Remund Bâche au Bouveret) et avec des ceintures d’automobiles (récupérées chez Revaz Auto, une casse pour voitures.) 

Claire Mayet, Postgrade REAL Légende: Sans titre, 2016, Plastique, peinture trompe l'œil  

4 Claire Mayet, Postgrade REAL

Plastique, peinture trompe l'œil

« Le détournement interroge sur le sens des objets ou le modifie en les changeant de contexte. Il est une activité qui consiste à donner aux objets une nouvelle chance. » L’artiste qui donne aux objets une parole plus complexe, plus fondamentale, plus vraie que ce qu’ils nous disent par leur simple valeur d’usage. Le détournement permet la réappropriation là où il n’y en a plus. L’humour permet d’éclater les principes, les valeurs et l’ordre du monde. Le détournement révèle bien souvent une critique et un engagement. Au même titre que l’humour, cette méthode se décline en présence d’un décalage, d’une incompatibilité.

 

 

 

 

Mina Sidi Ali / Go Out

HEAD - Haute École d'art et de design Genève
James-Fazy, 1201 Genève 
www.hesge.ch/head/