Léman Bleu

Actualités


12 mars 2021 - 17h50

Tests gratuits pour asymptomatiques

Après plus d’une semaine de consultation auprès des cantons, le Conseil fédéral lance sa campagne massive de dépistage du Coronavirus pour accompagner le redémarrage progressif de la vie économique et sociale du pays. Denis Palma 

Dès lundi, les tests rapides dans les pharmacies et les centres de tests seront gratuits y compris pour les personnes asymptomatiques. Ces tests gratuits pourront bénéficier aux voyageurs qui franchissent la frontière par route ou mais aussi par les airs au départ de l’aéroport de Genève. 

Le Conseil fédéral veut également développer les tests à domicile. 5 autotests par mois seront offerts à chaque personne. Ils seront probablement disponibles d’ici 15 jours, a précisé Alain Berset. 

Les entreprises et les écoles devront réaliser des tests régulièrement afin de prévenir et détecter aussi tôt que possible les flambées de coronavirus. Cela se fera sur la base de prélèvements salivaires, analysés ensuite de manière groupée.

Pour les entreprises qui testent au moins 80% de leur personnel une fois par semaine seront exemptés de quarantaine pour les personnes-contacts. 

Cette nouvelle campagne de tests, doit accompagner la réouverture progressive de sociale et économique. Elle doit notamment permettre d’interrompre les chaînes d’infection de manière ciblée. Les coûts de cette campagne de dépistage sont estimés à plus d’un milliard de francs pour 2021.

 

«Ces tests, c'est un outils de plus dans la panoplie»

Ce soir, nous recevions Thierry Apothéloz, conseiller d’Etat en charge de la cohésion sociale et de la culture et du sport, ainsi que Vincent Subilia, directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève. Pour échanger sur les tests et l'assouplissement des mesures à venir.

« Tester en entreprise est utile et nécessaire. Si l’on veut pouvoir remettre la vie économique sur les rails. Cela fait partie de la boîte à outils pour avancer, en parallèle avec les vaccinations. » Confie Vincent Subilia. 

Toutefois, le directeur général de la CCIG se dit préoccupé quant à la situation de stagnation du télétravail, toujours en vigueur. Il évoque notamment la fatigue mentale et la perte de productivité qu’il engendre chez une partie de la population. Et espère voir un assouplissement de cette restriction dans les plus brefs délais. 

« On redoute encore une troisième vague, je pense que le télétravail doit continuer. La clé c’est les tests massifs et la vaccination, en attendant, il faut maintenir nos efforts. » explique Thierry Apothéloz.

A l’heure où les questions fusent quant à des possibles passeports vaccinaux, certains proposent le test obligatoire pour participer à des événements. Nous avons la confirmation que ces discussions sont bien lancées, mais rien n’a encore été tranché. « Nous aimerions que Genève fasse partie de ceux qui ont réussi à redonner vie à la culture le plus vite possible. » confie le conseiller d'Etat.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.