Léman Bleu

Actualités


25 octobre 2020 - 18h35

Thierry Apothéloz défend les mesures liées au sport

Le Conseil d’État a serré la vis vendredi face à la deuxième vague de Covid-19. Limitation des rassemblements privés et publics, mais aussi des décisions qui touchent directement le sport genevois telles que l’interdiction des sports de contact amateurs ou la limitation à 1000 spectateurs dans les stades et patinoires. 

Des mesures difficiles pour le sport genevois mais qui étaient «plus que nécessaires», selon le conseiller d’Etat en charge du sport. Thierry Apothéloz rappelle que le gouvernement est inquiet et que les cas ainsi que les hospitalisations sont en hausse. 

Décisions incohérentes?

Parmi les mesures annoncées le vendredi 23 octobre, certains dénoncent des incohérences dont le retour à une jauge de 1000 spectateurs dans les stades ou aucun cas de cluster n’a pourtant été déclaré. «Nous n’avons plus le temps d’attendre des clusters, il faut prendre des mesures rapidement», déclare Thierry Apothéloz. Et pourquoi laisser 1000 personnes se réunir dans un stade alors que les réunions privées sont limitées à 5 personnes? «À la maison, nous n’avons pas de plan de protection.» Le conseiller d’Etat mise sur la confiance pour que les genevois et genevoises évitent un nouveau confinement. «Faire du sport, oui, mais individuellement.»

Pareil pour les fitness qui peuvent rester ouverts, Thierry Apothéloz ne voit d’incohérences. Il rappelle que dans les fitness, les adhérents pratiquent du sport individuellement et que les cours collectifs sont interdits si les participants ne peuvent disposer d’un espace de 4 mètres carrés. Pas de mesures soumises aux lois de l’économie selon le conseiller d’Etat. «Ce qui prime aujourd’hui, c’est la santé. On ne peut plus se permettre d’être trop long.»

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.