Léman Bleu

Actualités


25 juillet 2018 - 14h32

Un atelier qui réinsère les femmes sur le marché du travail

Ici, on mesure, on coupe, on épingle, on coud ou on repasse. L’atelier de couture CREATURE aux Eaux-Vives tourne à plein régime. On y confectionne sacs, pochettes et autres objets de mode ou utilitaires. Principalement des commandes d’entreprises qui fournissent eux-même la matière première. Ce principe a un nom: l’upcyclage, entendez recyclage à valeur ajoutée.

Une dimension écologique et locale pour que rien ne finisse à la benne, mais aussi sociale. Ici, l’atelier est réservé aux femmes, en vue de leur réinsertion professionnelle, à l’image de Gladys Pinedo, couturière depuis deux ans. Péruvienne d’origine, où elle a suivi des études universitaires d’économie. Elle est passée par les États-Unis et l’Espagne avant de s’installer en Suisse il y a dix ans. Malgré son parcours, difficile de trouver un emploi, barrière de la langue oblige. Elle enchaîne d’abord les petits boulots. 

Sous l’égide de SOS Femmes, l’atelier, anciennement Label Bobine, compte une quinzaine de couturières et employées administratives, issues des emplois de solidarités, du chômage ou de l’AI. 80% de leur temps de travail est consacré aux missions confiées par les clients de CREATURE. 20% sont dédiés à des projets professionnels personnels, pour lesquels les employées sont coachées par 7 encadrantes. 

L’atelier est soutenu par le canton, la ville et plusieurs fondations de droit privé. Ces créations uniques sont également disponibles à la vente pour les particuliers, en boutique.

 

Jérémy Seydoux, Coline Utz

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.