Léman Bleu

Actualités


01 mars 2021 - 15h43

Un hiver doux et sans excès à Genève

Le printemps commence ce lundi 1er mars pour les statistiques climatiques. Nous avons analysé les données des trois derniers mois de la station météo de Cointrin (station météo officielle de Genève). Chiffres à l’appui, l’hiver 2020-2021 fut plus frais que le précédent. Il figuera toutefois dans le top 10 des hivers les plus doux.

Des moments marquants

A chacun de choisir les images mémorables de l’hiver à Genève. Quelques chutes de neige sont survenues en janvier et février. Loin des records, avec une couche inférieure à 10 cm mais suffisamment espacées au fil des années pour être remarquées. Des pluies plus marquées en janvier au point de faire gonfler le débit et le niveau de l’Arve ou des vents du sud suffisamment puissants pour colorer le ciel de sable venu du Sahara.

Optimized by JPEGmini 3.18.2.210033067-TBTBLN 0x905c306b Genève, le 10 décembre 2020 (image: pve)

Des moyennes assez classiques

Toutes ces séquences témoignent de la succession de courants d’air chaud et froid qui ont alterné durant l’hiver météorologique (au sens strict, les mois de décembre, janvier et février). Si cette saison fut remarquablement douce en Suisse, le phénomène reste moins marqué à Genève qu’en montagne. A Cointrin, la moyenne globale des températures aura été de 1,6 degré au-dessus des normales saisonnières (période 1981-2010). Cet hiver aura donc été plus frais que le précédent mais plus doux que la moyenne, signe du réchauffement climatique.

Moins de pluies, un ensoleillement conforme.

Genève a bénéficié de 187 heures d’ensoleillement, un chiffre totalement conforme aux normales saisonnières. La pluie, moins présente que l’an dernier, a fait défaut. La baisse accuse un recul de 15% par rapport à la moyenne, avec un total de 201 mm (ou litres d’eau par m2) de pluie sur le trimestre. Les pluies hivernales sont importantes pendant cette période dite de recharge, pour éviter les étés trop secs.

La véritable date du printemps.

Pourquoi le printemps arrive le 1er mars et non le 20 mars, comme indiqué sur le calendrier? La communauté scientifique des météorologues et climatologues établit ses statistiques sur des mois complets. Le printemps astronomique intervient au moment de l’équinoxe conformément aux mouvements de rotation de la Terre. Cependant le printemps à Genève survient à une date flottante. Le Sautier scrute quotidiennement le marronnier officiel de la République situé sur la promenande de la Treille. L’éclosion de la première feuille annonce officiellement l’arrivée du printemps à Genève. Cette date devrait intervenir aux alentours du 15 mars. L’an dernier, le phénomène est apparu le 8 mars.

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.