Léman Bleu

Actualités


07 octobre 2020 - 18h44

Un long chemin vers la paix

Au musée de la Croix-Rouge, l’exposition « imagine, réflexion du la paix » interroge sur le processus de reconstruction de pays qui ont connu le pire. «C’est une exposition qui s’interroge sur comment une nation peut finalement réussir à s’en sortir , selon quel processus et comment est-ce qu’elle met en place une forme de réconciliation qui semble impossible entre des ethnies qui étaient, depuis de génération, opposées les unes aux autres », explique Sandra Sunnier, responsable des expositions.

« J’ai juste dit pardon, et je me suis senti mieux.»

L’exposition s’inspire de l’ouvrage « Imagine, penser la paix ». Des témoignages lus par des comédiens sont diffusés dans la salle. « J’ai juste dit pardon, et je me suis senti mieux.» Le pardon, c’est justement un thème abordé par l’exposition. Comme sur une photo exposée. Ici, une femme et son bourreau lors du génocide du Rwanda en 1994 figurent côte à côte.

La vitime et son bourreau côte à côte 

Cette photo est issue d’un tribunal communautaire. Après le génocide, plutôt que des procès, les victimes étaient amenées à discuter avec leur bourreau. «Il faut s’imaginer que les deux tiers de la populations étaient touchées. Il était impossible d’envoyer tout le monde en prison. Non seulement par manque de place, mais aussi parce que cela aurait été catastrophique pour le pays.

L’exposition s’articule autour de six pays. Plus ou moins éloignés de Genève, chacun avec sa propre histoire. Les photos, elles, tentent de témoigner d’un retour à la normale… ou presque. Elle est à voir au musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge jusqu’au 10 janvier.

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.