Léman Bleu

Actualités


22 janvier 2019 - 17h47

Un quartier se mobilise pour sauver sa librairie hors-la-loi

En octobre, la Loi sur la restauration, le débit de boissons, l’hébergement et le divertissement a condamné 280 établissements à la fermeture. Le gérant de l'enseigne MLC librairie café s’attend à voir son enseigne disparaître à tout moment.

Michael est passionné de livres. En 2000, il a mis tout son deuxième pilier dans cette librairie générale. Pour se distinguer, il a ajouté de quoi servir quelques boissons. Chaque semaine, des associations utilisent cet espace pour leurs activités, comme des ateliers d’écriture ou de lecture. Un moyen pour lui de se faire connaître.

Mais la nouvelle loi sur le débit de boisson vient mettre en péril son librairie. Il est sommé de suivre un cours de cafetier ou fermer son enseigne enregistrée comme librairie et café. Un cours de cafetier trop cher pour Michael, qui arrive à la retraite. Mais ses explications ne sont pas entendues : on lui remet une lettre de sommation, en mains propres.

Josiane habite l’immeuble de la librairie depuis 45 ans. Pour elle, c’est un lieu convivial essentiel.  Elle s’oppose à la fermeture de la librairie. Un éducateur témoigne: il vient souvent ici avec des jeunes en situation de handicap. Il a créé un collectif de soutien avec les associations du quartier.

                                                                                                                                     Priscilia Chacón

"65 établissements ont été fermés"

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.