Léman Bleu

Actualités


16 octobre 2020 - 17h49

Une agence de voyage se reconvertit

A l’approche des vacances de la Toussaint, les voyages à l’étranger resteront parcimonieux en raison des restrictions internationales. Les agences de voyage souffrent, surtout les petites structures. Certaines se sont diversifiées, c’est le cas de cette agence à Carouge.

Retrouvez l’envie de voyager, ce n’est pas l’envie qui manque, entre incertitudes sanitaires, quarantaines, le voyage se résume souvent à nos souvenirs. Les agences qui n’ont jamais fermé depuis le mois de mars ne vendent pratiquement plus rien.  
Ici, ce spécialiste des séjours au Maroc avait déjà anticipé la concurrence d’internet bien avant la crise.

Une agence de voyage qui permet toujours l’évasion mais sans bouger de la boutique, transformée en souk marocain, cosmétiques, bibelots, tapis, de l’artisanat pour survivre.

Ce voyagiste qui avait une vingtaine de clients il y a un an lors des dernières vacances d’octobre s’est fait une raison sans perdre l’espoir. Beaucoup dans le secteur du tourisme ne touchent plus d’aides depuis mi-septembre, la profession est une des plus mal loties en matière d’indemnisation.

Les envies d’ailleurs sont toujours là, mais le redémarrage de l’activité nécessitera de trouver d’autres prestataires dans des pays où beaucoup se sont déjà reconvertis.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.