Léman Bleu

Actualités


18 juin 2019 - 18h17

Une boite pour détecter les attentats

Réduire le temps de réponse de la police en cas d’attentat : c’est le pari de Securaxis. La start-up genevoise présentait aujourd’hui son outil au salon de la haute-précision.

Un boitier gris, douze petites lumières vertes : cet outil ne transpire pas la haute technologie. Pourtant, la boite est une petite révolution dans le domaine de la sécurité urbaine. Il permet de détecter des explosions et des coups de feu mais aussi d'établir avec précision quelle arme a été utilisée. Il distingue donc un Colt d'un AK-47, par exemple.

Les précisions apportées permettraient à la police de réagir plus rapidement lors d’une attaque et d’adapter sa réponse en fonction de l’arme utilisée. Le boitier récolte et analyse lui-même les sons. Il est composé d'une carte sonore, avec des micros, et d'un mini ordinateur doté d'intelligence artificielle pour analyser le contenu acoustique.

L’analyse très fine des sons peut aussi servir dans la gestion du trafic routier, la maintenance des infrastructures et le contrôle de la faune. Pas étonnant que Securaxis tente de séduire les autorités. La start-up genevoise a eu quelques secondes au salon de la haute précision pour charmer Pierre Maudet, Conseiller d'Etat en charge du Développement économique.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.