Léman Bleu

Actualités


17 décembre 2020 - 08h35

Une culture du cacao durable

Les Suisses consomment 10 kilos de chocolat par personne et par an. Si la plupart des chocolatiers utilisent du chocolat déjà prêt, certains travaillent directement les fèves de cacao, c’est le «bean-to-bar».

Nous sommes allés visiter la manufacture Orfève à Satigny (GE). Elle fabrique ses propres tablettes à partir de fèves importées entre autres de Madagascar et du Pérou. Caroline et François-Xavier sont en contact avec six sourceurs qui connaissent leurs 400 planteurs. Prix de la tablette pour une rémunération juste de tous les partenaires: une dizaine de francs. Mais l’Organisation internationale du cacao (ICCO) met en garde contre une augmentation des prix. 

Pour la Plate-forme suisse du cacao-durable, la durabilité doit se faire aux niveaux social, économique et environnemental. Ses 60 membres s’engagent à atteindre 80% de produits durables à base de cacao importé en Suisse d’ici 2025. Mais les étiquettes de durabilité ne collent pas encore avec la réalité du terrain. Selon l’ONG Interntional Cocoa Initiative, 1,6 millions d’enfants travaillent dans le cacao au Ghana et en Côte d’Ivoire, les deux premiers producteurs d’or brun. Pour l'ONG comme l’ICCO, pour résoudre le problème du travail des enfants, il faut s’attaquer au contexte plus large de pauvreté.

A moins de se tourner vers de petites manufactures, l’impact du choix du consommateur a ses limites. Pour les grandes marques, seul 6% du prix de la tablette de chocolat revient aux pays producteurs.

P. Chacón / P. Verdier

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.