Léman Bleu

Actualités


21 février 2018 - 16h59

Une décharge sous haute tension

Mardi soir, la commune de Versoix a convié ses citoyens à une séance d’information sur la potentielle décharge de mâchefers qui pourrait voir le jour d’ici 2024 aux longs-prés. Le maire, Cédric Lambert, a d’abord rappelé l’historique des faits avant de relancer la pétition, soutenue par les autorités communales qui s’opposent à la décharge.

Pour rappel, le Canton avait d’abord retenu quatorze sites potentiels répartis sur sept communes différentes pour accueillir une décharge bioactive en remplacement de celle de Châtillon, qui arrive en fin d’exploitation. Trois sites ont finalement été pressentis : celui de Versoix, mais aussi un terrain à Collex-Bossy et un autre à Satigny.

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.