Léman Bleu

Actualités


14 septembre 2021 - 18h13

Une des dernières herboristeries contrainte de fermer

C’est une petite boutique comme on en fait plus. Sur la rue de Carouge, l’herboristerie d’Arve vend herbes, tisanes en vrac et  médicaments à base de plantes. Mais après 53 ans derrière son comptoir, le droguiste doit mettre la clef sous la porte, le bailleur lui a donné son congé. 

La caisse enregistreuse à rendu l’âme depuis longtemps mais sinon rien à changé depuis 53 ans. Après plus d’un demi siècle de stabilité, Conrad Hausmann va devoir fermer son herboristerie. Le propriétaire de l’immeuble souhaite faire des travaux, et a décidé de ne pas renouveler le bail de la petite échoppe. 

Une boutique de quartier qui disparait  mais aussi un savoir-faire. Conrad Hausmann est l’un des tout derniers herboristes à Genève. Dans sa réserve, plus de 250 plantes différentes qu’il sait marier selon des formules strictes. 

Dans sa petite boutique, on vient chercher des produits difficiles à trouver ailleurs comme des plantes aux noms exotiques. On vient aussi chercher des conseils. A 80 ans, le droguiste ne se voit plus arrêter et ne rien faire. L’effet bénéfique des plantes ? Des escaliers plutôt de son arrière boutique. 

Des habitués du magasin aimeraient lancer une pétition pour que l’herboriste puisse rester. Conrad réfléchit aussi à un plan B par pour continuer à prodiguer ses conseils dans une structure médicale.

 

Delphine Palma 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.