Léman Bleu

Actualités


28 juin 2021 - 17h26

Une planète découverte grâce à un «photobomb»

cheops cheops

David Ehrenreich, un chercheur qui étudie deux exoplanètes grâce au télescope CHEOPS a découvert une troisième planète, qui s’est immiscée dans le champ du télescope. 

«Quand une planète passe devant son étoile, on peut mesurer sa taille et avec une idée de sa masse, on peut savoir sa composition», indique David Ehrenreich. Or, comme l’explique le chercheur, la troisième planète était, au départ, distante de son étoile. «Les chances qu’elle passe devant son étoile étaient très faibles». C’est là que la troisième planète est apparue.

Il s’agit d’une planète située à 50 années-lumières. Son cycle n’est pas un cas courant dans les exoplanètes. «C’est une fenêtre primitive pour en apprendre plus sur ces super-terres», indique David Ehrenreich.

Trop chaude pour abriter la vie

Bien que l’on parle de super-terres, ces planètes seraient trop chaudes pour abriter, ou avoir abrité la vie. Surtout que cette terre est plus irradiée que Vénus.

«C’est une découverte inattendue», conclut David Ehrenreich. Prochaine étape: observer l’atmosphère de cette terre avec des télescopes plus puissants.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.