Léman Bleu

Actualités


15 décembre 2020 - 17h30

Une première année mouvementée pour le Léman Express

Il y a un an, le Léman express se mettait sur rails. Avec 45 gares desservies dans toute la région transfrontalière, grâce aux nouvelles gares CEVA créées durant 10 ans. 

Les autorités tablaient sur 50’000 voyageurs jour. Au final cette année, entre grèves SNCF, suppressions de trains et Covid, la fréquentation aura été bien en deçà. 25’000 au lancement en décembre, correspondant au moment des grèves. Puis 45’000 en janvier-février. Arrive le Covid; en mars-avril, la fréquentation des trains est de 5%. La reprise revient ensuite, à environ 31’000 pour arriver aujourd'hui à 66% de fréquentation côte suisse par rapport au début d’année. 75% pour le trafic transfrontalier. 

Sans surprise, c’est la ligne CEVA qui a été la plus utilisée sur l’ensemble du réseau. La fréquentation est pour moitié suisse, moitié française. 800'000 titre de transport Léman Pass ont été vendus.

10% de suppressions 

Les suppressions et retards ont été vivement pointées du doigt par les ussagers. Au début de l’année, jusqu’à 10% des trains étaient partiellement ou entièrement supprimés du fait de problèmes techniques. Aujourd’hui, Lémanis précise que « la situation s’est sensiblement stabilisée et le nombre de suppressions a fortement diminué (quelques suppressions isolées pour une offre de 240 trains/jour). » Le manque de conducteurs CFF, aussi à la source de retards et suppressions, est en train d’être réglé. Trois-cents conducteurs sont en formation. 

Le retour à l’offre initiale du Léman Express devrait intervenir en avril 2021.

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.