Léman Bleu

Actualités


25 janvier 2021 - 18h33

Variant britannique: fermeture systématique des classes en primaire

Fermer les classes en cas de détection du variant britannique. C’est désormais la norme. Cette mesure fait partie de la stratégie cantonale genevoise mise en place pour ralentir la propagation de la nouvelle souche. Une stratégie appliquée depuis début janvier. Récapitulatif des mesures appliquées aujourd’hui à Genève. 


Genève a adapté sa stratégie de lutte contre le coronavirus le 2 janvier dernier juste après l’apparition du variant britannique dans le canton. 
Cette nouvelle stratégie induit un renforcement des enquêtes d’entourage, qui se veulent plus approfondies et donc plus précises.

Désormais, les cas contacts des personnes positives au Covid, qu’il s’agisse du variant ou pas, doivent se faire tester après 5 jours de quarantaine. 
Cela permet de briser plus facilement les chaînes de contamination précise le Département de la santé. 

Dans les écoles primaires, la découverte d’un seul cas positif au virus muté dans une classe entraîne systématiquement la mise en quarantaine de toute la classe. Ce n’est pas le cas au Cycle ou au Secondaire II où les élèves portent des masques. La décision de fermer une classe dépend dans ce cas, des résultats de l’enquête d’entourage. 



Même principe dans la population générale où les critères de mises en quarantaine restent inchangés. 
Le respect strict des gestes barrières, comme par exemple le port du masqu, protège toujours d’une quarantaine en cas de contact avec une personne positive.
Mais certaines de ces règles pourraient bien changer rapidement. Cela dépend de la vitesse de propagation des variants dans le canton. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.