Léman Bleu

Actualités


24 mars 2021 - 18h04

Vers l'abolition des rentes à vie des Conseillers d'Etat?

Le parlement se prononce demain en plénière sur l’abolition des rentes à vie accordées aux Conseiller d’État. Les députés devraient y substituer une allocation de fin de mandat d’une durée limitée entre 3 et 5 ans. Mais l’initiative lancée par les Verts libéraux pourrait renvoyer le débat devant le peuple.  

Fini la rente à vie des Conseillers d’État octroyé après 8 ans de mandat. Jugée d’un autre temps et non conforme à la législation fédérale, tous les partis politiques à Genève s’accordent pour y mettre un terme. Au Grand Conseil, les divergences se focalisent sur le futur système de cotisations de retraites des magistrats. Le contreprojet présenté demain au grand Conseil prévoit une affiliation à la caisse de prévoyance de l’État des élus sortant sur la base d’une primauté de cotisation. Un contreprojet soutenu par le parti socialiste. 

Selon le PLR, ce principe affaibli l’attractivité de la fonction de Conseiller d’État surtout pour politiciens les plus jeunes.

Si le contreprojet est accepté demain, le débat ne sera pas pour autant clos. Une initiative des Verts libéraux qui a recueilli près de 8000 signatures vise également à abolir la rente à vie des membres de l'exécutif cantonal. Mais elle propose une rente temporaire de 24 mois à hauteur de 70% du dernier salaire des conseillers d’État sortants. Les Genevois pourraient se prononcer en votations populaire pour le contreprojet ou l’initiative d’ici la fin de l’année.

Denis Palma 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.