Léman Bleu

Actualités


29 avril 2019 - 18h24

Ville et canton: quelles conditions pour la grève du 14 juin?

La grève nationale des femmes du 14 juin promet déjà un grand nombre de personnes dans les rues. Entreprises et administrations s’organisent d’ores et déjà pour le Jour J. A Genève, employés de la Ville et employés du Canton ne sont, eux, pas tous égaux face à cette manifestation. 

Pas de retenue de salaire ou d'autres sanctions. Telle est la position de la Ville de Genève vis à vis de son personnel féminin pour le 14 juin prochain, jour de la grève nationale des femmes. 

Le Conseil Administratif a également demandé à ses services de ne pas organiser de séances importantes. Il souhaite par contre maintenir un service minimum ce jour-là, notamment dans les secteurs de la santé et de la sécurité. 

Côté Canton, politique différente.

Le Conseil d’Etat, lui, « autorise les collaboratrices et les collaborateurs à prendre part aux actions organisées par les départements dans la mesure où la bonne marche des services est assurée. »

On parle ici d’actions à l’interne telles que des échanges et des expositions par exemple. Le Département des finances, lui, compterait organiser des ateliers et conférences autour du thème de l’égalité.  

S'agissant des manifestations externes à l'administration, le Conseil d'Etat autorise les collaboratrices et les collaborateurs à y participer, mais ils devront alors récupérer leurs heures. 

Enfin, pour les personnes souhaitant faire grève avec le Cartel Intersyndical, une retenue de salaire est à prévoir. 

 

 

Julie zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.