Léman Bleu

Actualités


01 février 2018 - 18h36

Visite d'un jardin suspendu

Au quatrième étage d’un immeuble à Onex se cache une toiture végétalisée. Une visite, organisée dans le cadre des Assises de la transition énergétique, invitait à découvrir ou redécouvrir cet aménagement datant de juin 2017.

Panneaux solaires, hôtels à insectes ou encore nichoirs pour chauve-souris, tout est fait pour favoriser la biodiversité et le développement durable.

A Genève, on parle de 150’000 toits qui pourraient bénéficier de ce type d’aménagement.
Un frein possible: le coût, beaucoup plus important que celui d’une toiture classique.

C’est Bâle qui détient le record mondial du nombre de toitures végétalisées. Sa loi cantonale impose cet aménagement sur toutes les nouvelles constructions. A Genève, on privilégie pour l’instant les actions volontaires.

Priscilla Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.