Léman Bleu

Actualités


06 janvier 2021 - 19h28

Yves Nidegger souhaite reconstruire «Genève en ruine»

«Mon objectif est d’être le moins mauvais de la droite au premier tour pour affronter la gauche.» Candidat en 2005, en 2009, en 2013, en 2018 et cette année à nouveau, Yves Nidegger est un multirécidiviste des élections pour le Conseil d’Etat. Invité du journal, le politique UDC dit vouloir se battre pour que la droite conserve le septième siège du gouvernement. Pour lutter contre une gauche forte et unie, il annonce vouloir trouver un accord avec le PLR et les Vert’libéraux  pour concentrer l’ensemble des voix réunies pour les partis de droite  sur le candidat ayant reçu le plus de soutien lors du premier tour des élections. Proposition qui sous-entend que le reste des candidats de la droite se retirent au deuxième tour au profit du mieux placé.  «La droite a le choix entre perdre le siège ou avaler son chapeau et accepter de discuter.»

S’il est élu, Yves Nidegger souhaite mettre un coup de pied dans la fourmilière, venir en renfort d’un gouvernement qu’il juge «particulièrement mauvais» pour reconstruire «Genève en ruine». Passionné de la chose publique, Yves Nidegger dit chercher en politique à «trouver la solution qui apporte le plus grand bien au plus grand nombre», raison pour laquelle cette année encore il se battra pour obtenir sa place au Conseil d’Etat. «Je veux être la façon constructive d’exprimer la légitime colère des Genevois.» 

Elio Sottas

Yves Nidegger était également invité à réagir sur les mesures annoncées aujourd’hui par le Conseil fédéral et sur les chiffres de mortalité de l’année 2020 en Suisse:

«C'est de la non-gouvernance. Le Conseil fédéral s'est mis lui-même en pilotage automatique»

«On a une surmortalité, mais cela ne signifie pas qu'il faille instaurer une dictature pour autant»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.