Genève

Plainte pénale contre un membre de la sécurité du Servette FC

07.10.2021 18h09 Rédaction

image

Un membre de la sécurité du Servette FC est visé par une plainte pénale, selon une information de notre rédaction. L’employé du Servette est accusé d’avoir violenté un jeune supporter de 11 ans après que ce dernier ait fait intrusion sur le terrain pendant un match pour prendre un selfie avec un joueur grenat.  

Un selfie avec un joueur servéttien 

Corner en faveur du Servette, on joue la 78e minute dans le derby Lémanique entre le Servette et Lausanne, il y a près de 15 jours au Stade de la Praille. Un enfant se précipite vers les joueurs dans la surface de réparation jusqu’au Servettien Grejohn Kyei pour lui demander un selfie, qu’il obtient.

Des sécuritas exemplaires et un enfant respectueux

Il est 22:09, son selfie en poche, et alors qu’il regagne de lui-même sa place en tribune, deux agents de sécurité l'interceptent et l’emmène sans violence et sans résistance de l’enfant dans les coursives du stade pour contrôler son identité. La suite est racontée par l’avocat de l’enfant : 

Les insultes et les coups 

Tout à coup un membre de la sécurité du Servette FC le prend par l'oreille et l'emène dans les toilettes où il lui donne trois claques très violentes avec détermination et le regard méchant. L'enfant a eu très mal et en même temps il l'a insulté de "petit-con, racaille de merde, su tu étais mon fils je t'aurais défoncé. D'ailleurs plus tard il en rajoutera en lui disant tu ne pourras plus jouer au football, il y aura une amende entre 5 000 et 20 000 francs, tu seras interdit de stade et ton père va payer toute sa vie", détaille l'avocat Robert Assaël.  

Un rêve qui vire au cauchemar 

Plusieurs personnes auraient été témoins de la scène qui a duré plus de 5 minutes. L’enfant a ensuite été emmené dans un local des securitas où son père est venu le chercher. Il était plus de minuit. Pour Robert Assaël, avocat des parents de l’enfant, cette affaire est avant tout l’histoire d’un enfant fan de foot dont le rêve de selfie avec l’une ses idoles a viré au cauchemar. 

Aucun commentaire du Servette FC 

Contacté, la société sécuritas nous a répondu par écrit: "Une plainte pénale ayant été déposée nous ne commentons pas une procédure en cours". Rappelons que le membre de la sécurité du Servette FC mis en cause, bénéficie à ce stade de la présomption d'innocence. Le Servette FC n'a souhaité faire aucun commentaire.

Pour être entré en plein match sur le terrain, le jeune homme a reçu un courrier signé du Servette FC dans lequel ce dernier lui a notifié un avertissement.  

Denis Palma