Archives

Stéphane: «Entendre son titre en radio, c'est magique»

16.09.2021 19h35 Rédaction

stéphane stéphane

C'est LA révélation francophone du moment. À 25 ans, la Genevoise Stéphane cumule plus d’1 million d’écoutes sur Spotify. Elle est l’invitée du journal.

« C’est magnifique, c’est vraiment un rêve qui se réalise», raconte Stéphane. Quelques semaines après la sortie de son single, "douleur je fuis", la jeune chanteuse affole déjà les compteurs de streams. Pourtant, elle n’a pas pris la grosse tête: «Je reste une artiste en développement, je ne me permets pas de dire que je suis connue, c'est ma chanson qui l'est.»

La voix grave

Stéphane, de son prénom, joue de son contraste, presque androgyne. «J’ai ce côté féminin et masculin. Et j’aime beaucoup ma chanson car elle me permet de mettre en avant mon contraste vocal».

Il a fallu des années, à celle qu’on surnommait «Sté» pour assumer son prénom. «J’en suis retombée amoureuse. C’est aussi grâce à mon équipe que j’assume ce prénom», confie la jeune artiste.

La musique, «une évidence»

Issue d’une famille de mélomanes, Stéphane a été influencée par cette ambiance. À 10 ans, elle commence la guitare et suit des études de musique. Après sa maturité, elle devait s’orienter vers médecine, «mais je me suis dit: "suis ta passion"».

«La musique c'est beaucoup d'investissement, j'ai eu la chance de pouvoir abandonner mon travail alimentaire et me consacrer à 100%», raconte-t-elle, après des années en tant que caissière. 

Pour la suite, si l’artiste reste discrète, Stéphane annonce qu’il «y aura un EP, d’autres singles (…) et sans doute une date à Genève». Mais l’artiste ne se projette pas encore: «Je vis au jour le jour, on verra bien»