Économie

TSMC: chute de 25% du bénéfice au 3e trimestre

19.10.2023 11h41

TSMC: chute de 25% du bénéfice au 3e trimestre

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), le plus grand fabricant de micropuces sous contrat au monde, contrôle plus de la moitié de la production mondiale de puces utilisées dans tous les domaines, des smartphones aux missiles (archives).

Photo: KEYSTONE/AP/CHIANG YING-YING

TSMC a annoncé jeudi que son bénéfice avait chuté d'un quart au troisième trimestre. Le fabricant taïwanais de microprocesseurs note toutefois que la demande reprend pour les semi-conducteurs haut de gamme nécessaires aux applications d'IA de pointe.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), le plus grand fabricant de micropuces sous contrat au monde, contrôle plus de la moitié de la production mondiale de puces utilisées dans tous les domaines, des smartphones aux missiles.

La société a indiqué que son bénéfice net avait diminué de 24,9% sur un an au cours de la période juillet-septembre à 211 milliards de dollars taiwanais (6,5 milliards de dollars), tandis que son chiffre d'affaires a chuté dans le même temps de 11% à 546,7 milliards de dollars taiwanais.

'La demande en IA (intelligence artificielle) continue de croître de façon plus en plus forte. Du point de vue de TSMC, nous avons une capacité limitée pour soutenir la demande', a déclaré le directeur général CC Wei lors d'une conférence téléphonique sur les résultats.

'Nous travaillons dur pour accroître notre capacité de répondre à cette demande.'

La demande de puces à haute performance a été robuste, les entreprises s'équipant du matériel nécessaire au développement de l'IA à la suite du lancement réussi de ChatGPT.

Mais l'industrie des puces est confrontée à l'incertitude liée à une inflation élevée et à une croissance économique mondiale atone, causée en partie par les tensions géopolitiques.

Les États-Unis ont annoncé mardi qu'ils restreignaient davantage les exportations de puces d'IA de pointe vers la Chine.

Les nouvelles règles renforcent les mesures prises il y a un an qui interdisaient la vente à la Chine de micropuces essentielles à la fabrication de puissants systèmes d'IA.

Répondant à une question sur l'impact des nouvelles restrictions à l'exportation, M. Wei a déclaré que l'entreprise était encore en train de procéder à une évaluation. 'Jusqu'à présent, nous pouvons vous dire que l'impact sur TSMC est limité et gérable au moins à court terme', a-t-il dit.

/ATS