Sport

«Si on ne gagne pas les deux trophées, ce sera une désillusion»

12.02.2024 17h26 Arnaud URFER

Yoann Brigante, SFCCF

Le Servette FC Chênois Féminin (SFCCF) reprenait le championnat ce week-end contre Rapperswil. Les Genevoises se sont imposées 1-0 face aux Saint-Galloises. En championnat, les joueuses de José Barcala restent invaincues depuis le 17 octobre 2021. Le nouveau président, Yoann Brigante livre ses premières impressions.

Après deux mois de pause, les Genevoises se sont imposées sur la plus petite des marges (1-0) face à Rapperswil, grâce à une réussite de Sandrine Mauron à la 63e. Le nouveau président du club, Yoann Brigante se dit satisfait de la performance. «C’est un petit peu compliqué de se remettre dans le sens de la marche et Rapperswil n’est pas la destination la plus proche» nous explique-t-il. Avant de rajouter que «ces trois points sont extrêmement précieux dans la course au titre et en vue des playoffs».

«Aujourd’hui, si on ne gagne pas les deux trophées, ce sera une désillusion»

Invaincues en championnat depuis le 17 octobre 2021, les joueuses de José Barcala ont une vraie carte à jouer pour réaliser le doublé (Championnat/Coupe). Mais le président préfère rester prudent sur la question. Pour rappel, les joueuses du SFCCF avaient perdu le titre l'an passé en finale des playoffs face à Zurich, après avoir pourtant dominé le championnat sans perdre la moindre rencontre. 

Objectif playoffs

Champion de la saison régulière et en Coupe de Suisse l'an passé, le club affirme la volonté de réaliser le doublé cette saison. Les ambitions du nouveau patron sont d'ailleurs claires à ce sujet. «Le club est conçu pour aller chercher ces deux trophées, la mentalité est là aussi, tout le monde tire à la même corde, et les joueuses sont capables de le faire».

«On a tous avec un objectif en commun, celui de faire grandir le club»

En poste depuis quelques semaines suite au départ de Richard Feuz, parti aux États-Unis, Yoann Brigante souhaite maintenir ce qui a déjà mis en place. Avec la nomination d'un nouvel entraîneur en début de saison, José Barcala, «le club écrit une nouvelle page de son histoire» développe le président. L'Euro féminin 2025, organisé en Suisse, devrait «mettre en valeur notre club» poursuit-il. «Il faudra cependant investir dans de nouvelles infrastructures pour attirer les jeunes» Conclut-il. Avant d'ajouter que la nomination de Sandy Maendly, en tant que directrice sportive et ancienne joueuse est un réel atout pour le club. 

Mauvaise nouvelle pour le football féminin, le Conseil Fédéral a décidé de réduire la voilure pour l'organisation, passant d'un budget de 15 à 4 millions. Une décision que le président juge de «décévante» au vu de l'importance du football féminin aujourd'hui. Prochaine rencontre pour les Genevoises, elles affronteront Saint-Gall, ce week-end en quart de finale de Coupe de Suisse.