Élections 2023

De retour, Pierre Maudet est candidat au Conseil d’Etat

28.09.2022 07h55 Rédaction

Maudet L’ancien conseiller d’Etat brigue à nouveau un mandat au gouvernement. Photo: Keystone.

Pierre Maudet est désormais candidat au Conseil d’État pour les élections du printemps 2023 et mènera une liste à l’assaut du Grand Conseil. Annoncée en primeur à l’hebdomadaire GHI, la nouvelle secoue la campagne. L’ancien conseiller d’État sera vendredi soir l’invité de Léman Bleu, en direct à 19h00.

Pierre Maudet est de retour dans l’arène politique et lance une nouvelle force politique, Libertés et Justice sociale. Sa candidature lors de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat en 2021 affichait le même slogan. Son objectif, constituer un groupe au Grand Conseil et dépasser la barre des 7%. Les noms de ses colistiers seront annoncés prochainement.

«C’est porté par tous les Genevoises et Genevois rencontrés ces deux dernières années et lors des permanences, que je brigue à nouveau un siège au Conseil d’Etat» – Pierre Maudet

Son retour, redouté par certains, espéré par d’autres, ne porterait pas le sceau de la vengeance: «Si c’était ça, ce serait pathétique et je n’aurais rien compris», précise-t-il à l’hebdomadaire genevois.

Sa première apparition publique aura lieu vendredi soir, en direct à 19h00 sur Léman Bleu. Il répondra durant 25 minutes aux questions de Jérémy Seydoux.

Saga judiciaire pas finie

Poursuivi pour avoir accepté un voyage tous frais payés par la couronne émiratie à Abu Dhabi, Pierre Maudet est d’abord condamné en 2021 puis finalement acquitté en deuxième instance du chef d’acceptation d’un avantage. L’affaire est encore en mains du Tribunal fédéral qui doit prochainement rendre son verdict.

Candidat au Conseil fédéral en 2017, seul élu au premier tour de l’élection au Conseil d’Etat genevois en 2018, la star politique amorce une longue descente aux enfers dès les débuts de l’affaire.

Une crise institutionnelle sans précédent éclate sur fond de mensonges. Malgré des excuses publiques, Pierre Maudet fait face à une série de révélations qui mènent au retrait partiel puis complet de ses départements par ses collègues du Conseil d’État. En 2020, le PLR l’exclut de ses rangs. En 2021, l’homme politique démissionne et se représente, après qu’un audit contesté et commandé par des haut-fonctionnaires hostiles à sa personne n’accable ses méthodes managériales jugées trop brutales.

Exil politique

Arrivé deuxième de l’élection complémentaire, il est battu par la verte Fabienne Fischer qui accède au Conseil d’État et fait basculer l’exécutif cantonal à gauche.

Après sa démission puis sa défaite électorale en 2021, Pierre Maudet rejoint une PME active dans la cybersécurité en qualité de directeur de la transformation numérique. Il crée par ailleurs une fondation qui œuvre en faveur de projets citoyens à Genève, PALM.