Élections 2023

Un nouveau Pierre Maudet?

28.09.2022 18h45 Denis PALMA

rédaction

Pierre Maudet a soigneusement préparé le lancement de sa candidature. Il a choisi le GHI pour distiller aux électeurs un message, photo à l’appui. Quel est ce message? Et à qui s’adresse-t-il? Décryptage des professeurs de l'Université de Genève, Sandro Cattacin et Pascal Sciarini. 

Voici la Une du GHI: «Pierre Maudet le retour». Mais c’est un Pierre Maudet nouveau qui se présente aux élections 2023, photo à l’appui. Sandro Cattacini confirme ce relooking de l’ancien conseiller d’État déjà commencé, dit-il, pendant la campagne de l’élection complémentaire au conseil d’État en 2021.

«C’est le Maudet que l’on connaissait déjà de la première campagne dans le style, mais il ajoute une petite barbe et une montre connectée qui le positionne vers le futur. Ce n’est pas une montre de luxe. Il se présente comme quelqu’un de très populaire avec une chemise ouverte, le jean’s, tout cela fait très 'casual'. Il veut ainsi se placer, non pas aux côtés de ceux qui ont le pouvoir, mais dans le camp de ceux qui ne l’ont pas», analyse le sociologue.

«Il est en mesure de ratisser large»

D’après le politologue Pascal Scarini, la candidature de Pierre Maudet va bousculer la campagne. Même sans l’appui d’un véritable parti, «il a ses chances d’être élu», dit-il. «Il est en mesure de ratisser large. Avec ses permanences citoyennes, une réussite marketing, il a été capable de capter les voix des mécontents. Cette posture-là peut marcher lors de la prochaine élection. Mais cela dépendra de la concurrence du MCG, de l’UDC, si Mauro Poggia se représente et de la capacité de la droite à faire alliance», décrypte le politologue et doyen de la faculté des sciences de la société à l'université de Genève.

Le verdict du Tribunal fédéral crucial pour Maudet 

Prochaine étape cruciale pour la campagne électorale de Pierre Maudet: le verdict du Tribunal fédéral concernant la procédure pour acceptation d’un avantage. Un acquittement lui offrira un boulevard vers un siège au conseil d’État. Une condamnation donnera, en revanche, un argumentaire de taille à ses concurrents.