Genève

Pour la droite, les Genevois paient trop d'impôts

09.02.2024 12h35

Pour la droite, les Genevois paient trop d'impôts

Pour la droite genevoise, les Genevois doivent bénéficier d'une baisse d'impôts, car la pression fiscale qui pèse sur eux est plus forte que dans le reste de la Suisse (image d'illustration).

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

A Genève, Le Centre, l'UDC, le PLR et le MCG ont réaffirmé vendredi leur volonté de baisser les impôts pour les personnes physiques. Ces partis s'appuient, cette fois, sur une étude de la Confédération, publiée jeudi, qui calcule l'indice 2024 d'exploitation du potentiel fiscal et qui voit le canton du bout du lac caracoler en tête.

Les chiffres contenus dans le rapport de l'Administration fédérale des finances montrent que le canton du bout du lac est, avec Vaud, celui où la charge fiscale pesant sur les personnes physiques est la plus élevée de Suisse.

Avec un indice de 131, soit 31% au-dessus de la moyenne nationale, Genève et Vaud occupent les deux premières places du podium, ont précisé les quatre partis dans un communiqué. En d'autres termes, les charges fiscales atteignent 25,6% dans les cantons de Vaud et Genève, alors que le taux moyen en Suisse est de 19,5%.

«Cette situation confirme que les contribuables genevois supportent une charge fiscale disproportionnée par rapport à la moyenne fédérale, compromettant ainsi leur pouvoir d'achat». Les quatre formations de droite ont rappelé «la nécessité», pour le Grand Conseil, de voter leur projet de loi sur une baisse d'impôts.

L'indice 2024 d'exploitation du potentiel fiscal place Vaud et Genève (131) au sommet. Les deux cantons lémaniques sont suivis par Bâle-Ville (122). Les cantons de Suisse centrale, en particulier Zoug (61), Schwyz (66), Uri (69), Nidwald (69) et Obwald (74) présentent les indices les plus bas du pays.