Genève

Un arrêté du Conseil d'Etat nuit aux activités de plusieurs associations

07.06.2023 17h27 Gilles MIELOT

redac

Après l’interdiction des chiens, un nouvel arrêté publié fin mai interdit désormais aux bateaux, paddles et autres engins de navigation d’accéder à la plage de la Bécassine à Versoix par la terre ou en y accostant. Plusieurs associations voient leurs activités menacées et ont mis la pression au Conseil d’Etat.

Pas de chiens, pas de paddles, planches à voile, kitesurfs ou autres dériveurs, seuls les baigneurs paisibles et les canards sont désormais autorisés sur la plage de la Bécassine à Versoix. Un arrêté publié fin mai par le Conseil d’Etat n’a visiblement pas pris en compte les activités de plusieurs associations, dont les activités sont menacées. «Avec les non-voyants, la plage de la Bécassine était un endroit élémentaire parce qu'il permettait un accès avec les transports en commun» s'alarme Kiny Parade monitrice chez sport-et-nature.

Des personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas se rendre facilement sur n’importe quelle plage. «Ce groupe dans sa particularité n'est pas délocalisable sur la rive gauche» précise encore Kiny Parade.

Les kitesurfers aussi sont obligés de s’exiler.

Habitués de la plage du Vengeron, actuellement en travaux, ils n’ont plus d’alternatives. Cet interdiction d’accostage par les bateaux concerne aussi la plage de Port Choiseul, un règlement qui pourrait compromettre les activités de la Fase qui occupe plus d’une centaine de jeunes adolescents durant l’été. «On a des petits dériveurs légers, qui permettent aux jeunes d'avoir des activités nautiques, et nous ne savons pas encore aujourd'hui si ces bateaux seront autorisés demain» s'inquiète Yann Boggio, le secrétaire général de la Fase.

Un règlement en vigueur depuis fin mai qui devrait être revu et corrigé sous la pression de plusieurs associations. Les services compétents du Conseil d’Etat se réuniront demain pour débloquer la situation.