Archives

10 % d'habitat coopératif, une bonne idée ?

11.03.2021 19h26 Rédaction

image

DÉBAT - Une initiative est lancée pour exiger 10% de coopératives sur l’ensemble du parc du canton. D’un côté, Caroline Marti, secrétaire générale du groupement des coopératives d’habitation genevoises, est favorable. De l’autre côté, le député PDC Sébastien Desfayes, s'oppose à cette initiative.

« Il y a un véritable engouement pour l’habitat coopératif, mais nous n’en avons que 5% à Genève », entame Caroline Marti, avant d’expliquer que cette initiative doit « donner une impulsion ». Pour elle, l’objectif, « c’est de proposer des logements qui correspondent à l’ensemble des besoins de la population. » En face, Sébastien Desfayes ne l’entend pas de cette oreille. Pour lui, les logements coopératifs posent plusieurs problèmes. « Si l’on regarde l’initiative, ce dont on parle, c’est des logements sociaux qui sont appelés coopératives. On parle de coopératives qui sont doublement financées par l’État, c’est une étatisation du sol. »

Chose qui ne plaît pas à Caroline Marti, qui rappelle que les coopératives sont à but non lucratif. Elle rappelle également que les prix des terrains à Genève ne favorisent pas la tâche de ces dernières : « C’est là que l’on a besoin d’une intervention politique, pour que l’État puisse acquérir les terrains et les mette à disposition des coopératives. L’État ne perd pas d’argent, en gagne même sur le long terme ». Sébastien Desfayes pointe le coût pharaonique de cette initiative si elle venait à être acceptée, pour le contribuable. « Le système actuel suffit amplement. » À vous de juger.