Archives

1951, le Grand Théâtre ravagé par un incendie

12.02.2019 15h24 Rédaction

image

Une grosse fumée noire, visible loin à la ronde. Nous sommes le mardi 1er mai 1951. En pleine répétition de La Walkyrie, célèbre opéra de Richard Wagner, un engin pyrotechnique met le feu à la scène, et se propage rapidement. Il est alors midi.

L’ensemble du bataillon de sapeur-pompiers de la Ville est alerté. Deux cent cinquante hommes sont mobilisés et s’activent tant bien que mal, sans leur grande échelle, alors en réparation. Après plusieurs heures d’un combat acharné, le sinistre est maîtrisé.

L’incendie ne fait aucune victime grave. Seuls vingt-deux pompiers sont très légèrement blessés. Mais les dégâts matériels sont conséquents. Le bâtiment, détruit aux trois-quarts, ne rouvrira qu’onze ans plus tard, en 1962.

Valentin Emery