Léman Bleu

Actualités


16 septembre 2021 - 19h30

«Ce n’est pas parce qu’on est des cas rares qu’on doit être oubliés»

Les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales se sentent oubliées par les autorités: c'est le cas d'Ana Roch qui a alerté le canton et la Confédération à ce sujet.

Pour celles et ceux qui n'ont pas accès au vaccin pour préserver leur santé personnelle, l'extension du certificat Covid complique le quotidien. Ana Roch imagine une mère de famille dans son cas qui aurait des enfants en bas âge qui ne pourraient plus être emmenés au cinéma, au musée ou à la piscine: «non seulement je suis punie – et ce n'est pas de ma faute – mais je pourrais carrément punir toute une famille»

La députée MCG a déjà alerté, en vain, Mauro Poggia et Alain Berset. Ce dernier lui reconnaît ne pas avoir pensé aux gens comme elle et lui préconise de continuer à aller se faire tester au vu du risque d'être porteur du Covid-19.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.