Léman Bleu

Actualités


21 octobre 2020 - 20h57

Didier Pittet: «Chaque heure compte»

«Chaque heure compte.» La situation sanitaire est alarmante, le nombre de cas Covid ne cesse d’augmenter. Une extrême prudence est de rigueur pour l’ensemble de la population. «Nous sommes tous dans le même bateau» déclare Didier Pittet. Si les regroupements sociaux ne sont pour l’heure pas proscrits, ils doivent avoir lieu dans le plus grand respect des mesures sanitaires. La rigueur représente le moyen le plus efficace pour faire face au virus. 

«On a pu passer un confinement, mais l’économie n’en supportera pas un deuxième»

Le président de la Fédération des entreprises romandes Ivan Slatkine tire la sonnette d’alarme; il faut à tout prix respecter les règles sanitaires pour empêcher un nouvel arrêt brutal de l’économie. «Le coût social peut être tout aussi lourd que le coût sanitaire.» Il appelle à la responsabilité individuelle et collective : «On est toutes et tous une barrière.»

«Il faut se concentrer sur les poches de clusters et fermer les activités qui répondent à ces poches»

Si les mesures sanitaires sont dans l’ensemble bien respectées au sein du milieu professionnel, le problème se pose une fois à l’extérieur: «Dans l’entreprise ça se passe bien et dès qu’il y a une pause, les gens enlèvent le masque et se regroupent autour d’un plat du jour.» Le télétravail pourrait représenter une solution efficace au problème, mais Didier Pittet rappelle qu’il n’est pas envisageable pour l’ensemble des employés. Ainsi, pas de formule magique en perspective, mais une solidarité collective qui doit être le mot d’ordre pour l’ensemble de la population.

Elio Sottas

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.