Léman Bleu

Actualités


29 mai 2020 - 18h59

Du footgolf oui, mais avec des mesures spéciales

A l’espace de loisirs Basseruche, dans la commune vaudoise de Saint-Cergue, le terrain de footgolf a été l’un des premiers à rouvrir, avec quelques modifications d’usage. «D’habitude, les joueurs récupèrent la balle en tirant sur le drapeau. Mais avec les règles en vigueur, il est interdit de toucher les poteaux», explique Eric Blum, responsable des infrastructures. «Nous avons donc rehaussé le trou, avec un tuyau.» Désormais, le ballon se récupère avec le pied.   

 

«Nous avons été épargnés par rapport à d’autres» 

Même si le Covid a obligé le domaine à rouvrir plus tard, les gérants s’estiment épargnés. Car de toute manière, le lieu est fermé tout le mois d’avril. «Nous avons perdu deux semaines d’exploitation, mais par rapport à d’autres, nous sommes chanceux.» 

C’est surtout l’hiver sans neige qui aura fait perdre 30% du chiffre d’affaire au centre. Les installations sont restées fermées jusqu’au 6 janvier. De janvier à mi-mars, seul le restaurant était ouvert, et les pertes pour ce dernier sont estimée à 5% environ.

Les harnais n’aiment pas le désinfectant

Mais là où le Covid a un réel impact, c’est pour les activités de grimpe. Même s’il pourrait rouvrir le 8 juin, le parc aventure restera certainement clos, car les mesures d’hygiène sont trop contraignantes.  Car après utilisation, chaque harnais doit être mis en quarantaine trois jours, car le désinfectant pourrait potentiellement endommager le matériel de maintien. «A l’heure actuelle, personne ne peut nous dire si un gel hydroalcooliques abimerait le cordage. On ne peut donc pas se permettre ce risque.»

L’été est attendu avec espoir

Or pour se permettre une quarantaine du matériel, le centre devrait racheter 120 harnais. A 350 francs pièce, l’investissement serait trop important.

Et il en va de même pour la tyrolienne. Alors le domaine attend le mois d’été avec de l’espoir. Car pour le mois de juin, toutes les courses d’école sont annulées. Soit près de 400 enfants par semaine et 50% du chiffre d’affaires pour cette période qui s’envole.

Lea Job

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.