Léman Bleu

Actualités


18 juin 2021 - 16h43

Emeline Bolmont succède à Didier Queloz

Le départ de l’astrophysicien genevois Didier Queloz à Zurich a provoqué un choc dans le milieu universitaire. Pour remplacer le prix nobel de physique 2019, l’Université de Genève mise sur une jeune chercheuse française, Emeline Bolmont, en poste à l’observatoire de Genève depuis 2018. 

Proxima B:  une exoplanète en orbite autour de l’étoile la plus proche du système solaire: proxima du centaure. C’est ce type de planète de notre galaxie potentiellement habitable qui intéresse Émeline Bolmont. L’astrophysicienne est spécialisée en climatologie des exoplanètes. 

Suite à l’annonce du départ de Didier Queloz à Zurich, Emeline Bolmont à la lourde de tache de reprendre le flambeau et de continuer à faire rayonner l’Université sur ce thème de la recherche de la vie sur une autre planète. Pour y arriver, elle compte sur la création d’un nouveau projet de centre inter facultaire.  

Les projets de ce centre inter facultaire sont prêts à démarrer rapidement. L’Université de Genève devrait se prononcer sur sa création dans les semaines à venir.    

Denis Palma 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.