Léman Bleu

Actualités


22 juillet 2021 - 18h31

Enfin une nouvelle CCT pour Swissport

La direction de Swissport et le personnel se sont accordés mercredi soir sur une Convention collective de travail temporaire, après des mois de conflit. Une solution pérenne reste cependant à trouver d’ici février 2022.

Federico Minhoto, délégué d’Avenir syndical, trouve que l’accord avec Swissport va dans le bon sens. « On a réussi, avec le SEV, à signer une convention de crise qui ne va pas dans le sens du désir de tous les employés, mais dans le sens possible, au vu de la crise actuelle. »

Les syndicats SEV et Avenir syndical ont donné la nouvelle vers 22 heures, à travers un communiqué de presse. « Sans être parfait, cet accord est un gage de bonne foi de l’entreprise à rétablir un dialogue social prenant en compte les demandes du personnel. »

Trève de combats

En février, les conditions de travail des employés avaient été dégradées selon les syndicats, notamment sur les salaires. La semaine dernière, un débrayage avait eu lieu, avec un impact sur 30 vols. L’accord trouvé hier soir vient enterrer la hache de guerre.

Antoine Gervais, directeur de Swissport, déclare : « une grève comme celle de la semaine dernière est le constat d’un échec de négociation. Nous avons toujours appelé les parties à revenir à la table pour trouver un champ conventionnel. Finalement, la responsabilité de chacun a permis d’y arriver, ce dont nous nous réjouissons ».

Le syndicat SSP avait, lui, émis des réserves sur cette Convention de crise. Son secrétaire général le précisait mardi soir sur notre plateau, juste avant l’assemblée : « le gros problème des gens qui perdent jusqu’à 1500 francs par mois sur leur salaire mensuel n’a pas été réglé ».

Quels engagements?

Concrètement, la direction s’engage sur la participation à l’assurance maladie, les horaires, la pénibilité du travail, un amortissement sur les baisses de salaires, entre autres. Pour rappel, une nouvelle convention de travail est demandée depuis 2018, sans succès.

Le directeur de Swissport déclare : « on a essayé pendant très longtemps de trouver un champ conventionnel, soit plus de quinze mois. Nous n’y sommes pas arrivés. Je pense que la responsabilité que nous avions était de toujours maintenir cette perche pour avoir un cadre négocié. Nous l’avons trouvé hier et nous nous réjouissons ».

Nouvelle convention en 2022

Cette convention de crise est prévue pour neuf mois, soit rétroactivement du 1er juin 2021 au 28 février 2022. Ensuite, il faudra plancher sur une convention pérenne. « L’effort financier ne doit pas seulement être fait par les employés, mais aussi par l’employeur », affirme Federico Minhoto. 

Antoine Gervais  ajoute : « Nous continuons malheureusement à faire des pertes. Il est essentiel qu’on ait un système qui permette de nous adapter au nouveau modèle que nous demanderons les compagnies aériennes. Nous devons rester compétitif pour pouvoir participer au redémarrage de l’industrie ».

Le retour à la table des négociations se fera dès octobre.

Fabienne Fischer réagit à l'accord trouvé

Ravie par la reprise des dialogues et par l’entente trouvée, la conseillère d’Etat en charge du département de l'économie et de l'emploi se réjouit: «Cet accord est aussi une porte qui s’ouvre pour la poursuite des négociations pour l’ensemble du secteur de l’assistance au sol».

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.