Archives

Frédéric Hohl: «La Revue, c'est un vaccin en soi»

16.03.2021 19h13 Rédaction

image

«Les gens ont envie de rigoler, la Revue c’est un vaccin supplémentaire contre le Covid». C'est en ces termes que Frédéric Hohl, nouveau producteur de la Revue, s’est exprimé sur cette édition à venir. 

Frédéric Hohl et son équipe composée de Laurent Deshusses, Thierry Meury, Capucine Lehmann, Claude Inga-Barbey ont été sélectionnés par la ville pour reprendre la Revue. Une reprise considérée comme «valeur sûre» dans la presse du jour, loin d’un avant-gardisme prôné parfois. «On est venu avec un projet assez genevois avec des gens rodés à l’exercice. On salue le choix du jury» explique le producteur. 

La relève avant tout

L’idée centrale du projet repose sur une transmission entre les générations: « Je veux que la relève, ce soit des jeunes. Mais il faut qu’ils se forment à cet exercice particulier. La Revue, c’est tout de même 100 personnes et 2 millions de budget. Il nous tient à coeur que chaque poste sur scène et derrière le rideau soit composé d’un professionnel et d’un adjoint, qui sera le prochain professionnel ensuite».

S'appuyer sur les piliers 

La nouvelle équipe devrait s’appuyer sur les basiques: «l’écriture, la chanson, la chorégraphie, le casting. Le reste c’est de l’emballage. La technologie doit être au service du spectacle mais ce n’est pas une fin en soi» rappelle Frédéric Hohl. 

Quant à l’idée d’une Revue en ligne, si la situation sanitaire se poursuit, le producteur dit ses réserves: «Personnellement je ne crois pas en ce genre de spectacle, sauf s’il est construit ainsi expressément. On va demander aux Genevois et à nos partenaires : soutenez la Revue. Si vous achetez un billet, on se débrouillera pour que vous puissiez voir le spectacle».