Archives

Genève au ralenti, mais pas fantôme

07.11.2020 16h20 Rédaction

image

Dans les rues commerçantes de Genève, les rares magasins ouverts ont attiré quelques personnes ce week-end, mais l’affluence est loin d’être celle d’un samedi proche des fêtes.

«Il n’y a personne, on se croirait en guerre» 

Enzo vend des marrons dans les rues marchandes depuis plus de 20 ans, pour lui, la situation est à peine croyable. «Il n’y a personne, on se croirait en guerre.» 

Et dans la famille, il n’est pas le seul à faire ce métier. Un peu plus loin, à l’arrêt de tram de Plainpalais, son fils Ottavio partage le même constat. «Au mois de novembre habituellement les gens viennent acheter des marrons en allant se promener. Là, il n’y a personne».

Le skatepark plein de vie

Mais de la vie à Plainpalais, il y en avait un peu ce samedi. Le skatepark est animé. Des parents masqués, et des plus jeunes sortis profiter de leur enfance. Mais en face, la plaine est terne. Seuls quelques joueurs de pétanques s’y arrêtent-

Des rues globalement calmes donc, mais pas fantôme non plus.

Lea Job