Léman Bleu

Actualités


15 septembre 2021 - 15h56

Greenpeace fête discrètement ses 50 ans

A l'origine, simple association canadienne, Greenpeace est devenue une ONG mondiale dont les actions coup de poing sont devenues sa marque de fabrique. Le porte-parole du bureau de Genève revient sur ce demi-siècle d’activisme et de communication.

Un rapide succès planétaire

Sur fond de guerre du Vietnam, la première version de Greenpeace milite pour la paix et la fin de la menace nucléaire. Déjà active sur les eaux, ses militants issus de la mouvance hippie, interviennent à bord de petites embarcations. Le style plaît au-delà des frontières. Quelques années plus tard, des groupes se forment dans plusieurs dizaines de pays. Il faudra attendre 1984 pour que Greenpeace suisse voit le jour.

Des campagnes nationales

La lutte contre les essais nucléaires, la pêche à la baleine, les protections des pôles engagent l’organisation dans des batailles navales souvent musclées. Un pas sera franchi en 1985, lorsque le Rainbow Warrior sera coulé par les services secrets français. Les campagnes relatives au climat et la biodiversité viendront ensuite et restent plus que jamais en première ligne.

Moins disposée par sa position géographique à agir sur les océans, Greenpeace concentre ses campagnes en Suisse auprès des banques et entreprises multinationales. Mathias Schlegel, porte-parole de Greenpeace suisse explique que le bureau de Genève sert aussi parfois de relais pour donner de l’ampleur à d’autres groupes. Certains  souhaitent se faire entendre auprès des organisations internationales basées dans la cité de Calvin.

L’heure de la sobriété

Depuis quelques années, Greenpeace reste prudente sur sa gestion. En 2020, l’organisation a reçu plus de 26 millions de francs de dons en refusant l’argent des entreprises et des gouvernements. Le groupe emploie près de 70 personnes majoritairement en Suisse Alémanique. 

Après plusieurs générations d'existence, Greenpeace voit apparaître de nouveaux acteurs de l’activisme environnemental tel que Extinction Rebelion. Dans ce contexte, la place des ONG environnementales historiques reste toujours à défendre.

En Suisse, les festivités du cinquantième anniversaire seront limitées. Les gros donateurs seront conviés cette semaine à un événement privé à Coppet. Le grand public pourra retrouver les équipes de Greenpeace samedi après-midi à Zurich.

 

Philippe Verdier

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.