Léman Bleu

Actualités


24 novembre 2020 - 19h57

L’Etat met en place un kit pour prévenir le harcèlement sexuel au travail

Alors que nous revenions hier sur les cas de harcèlement sexuel survenus dans les rédactions romandes, aujourd’hui, hasard du calendrier, l’Etat de Genève dévoile son plan d’action pour lutter contre ces dérives qui touchent toutes les entreprises. «Nous avons préparé un e-learning qui sera rendu obligatoire dans tout le Petit Etat» explique Nathalie Fontanet. Cette formation en ligne s’inscrira dans un kit plus large, comprenant fiches techniques et films, mis à disposition des travailleuses et travailleurs genevois avec comme objectif de sensibiliser le monde professionnel à cette problématique trop souvent étouffée. «L’idée c’est qu’on ne puisse plus dire demain «je rigole» quand on fait une remarque sexiste.» La frontière entre l’humour et le harcèlement sexuel est parfois fine et la conseillère d’Etat rappelle bien: «Le harcèlement commence à partir du moment où l’acte ou les propos ne sont pas consentis.»

Le kit sera distribué gratuitement à l’ensemble des entreprises du canton, grandes mais aussi petites structures, des établissements plus modestes qui pourraient être la cible prioritaire de ce plan d’action: «Je pense que c’est dans ces petites structures que le besoin existe. Ces structures n’ont pas les moyens de mettre en place des outils particuliers et encore moins des formations.» Un kit qui, pour être efficace, devra être accompagné d’une réelle volonté des patronnes et patrons ainsi que de leur employés de faire évoluer les mentalités. «Le premier objectif de ce kit est de prévenir le harcèlement sexuel, puis de l’identifier, de le faire cesser et le cas échéant de le punir.»

Elio Sottas

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.