Léman Bleu

Actualités


06 mai 2020 - 19h44

L’illustratrice Albertine décroche le prix Andersen

Le prix de littérature jeunesse Hans-Christian-Andersen a été décerné à Albertine. Une grande émotion pour l’illustratrice genevoise qui admet ne pas avoir de style particulier: « Mon truc c’est de dessiner douze heures par jour et de chercher le plus juste, la vérité.» Ce besoin vital de dessiner, Albertine le compare à un sportif qui a besoin de courir tous les jours. 

Dessiner pour des enfants c’est faire face à un public sévère mais curieux. «Les enfants sont des êtres intelligents qui absorbent le monde, questionnent et répètent. On veut montrer ce qu’on voit et si l’enfant «avale» le livre, on est ravi.» En dehors de la jeunesse, le travail d’Albertine est également marqué par un pan érotique. Car c’est avant tout l’humain et son existence qui intéressent l’illustratrice. Un mystère de l’amour entre les hommes et les femmes qui l’inspire depuis ses sept ans, date de son premier «dessin coquin».   

Pour s’inspirer, Albertine observe les gens. Et en pleine crise sanitaire, elle ressent une grande inquiétude de la part de ceux qui l’entourent. «Je pense qu’il ne faut pas enfermer les gens trop longtemps parce qu’on va devenir fou et la peur est mauvaise conseillère. Personne ne devrait avoir peur.»

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.