Léman Bleu

Actualités


12 mai 2021 - 19h01

L'ouverture les dimanches divise les commerçants

Le projet de loi sur les réformes des horaires d’ouverture des magasins fait débat depuis plusieurs années. Un projet adopté par le grand conseil mais remis en cause par les opposants. Et pour les commerçants, les avis divergent en ville de Genève.

Une crise sans précédent 

Face à la crise économique que traversent les différentes enseignes, le profit est leur survie, c’est le cas de cette entreprise familiale, qui comptent trois employés. Pour eux, une ouverture trois dimanches dans l’année n’est tout simplement par rentable. Le constat est le même pour une prolongation des heures du samedi. Mais pour la plupart des organisations faitières, elles soutiennent ce projet de loi qui semble être nécessaire en ces temps difficiles. Cette boutique du vieux Carouge a donc décidé d’ouvrir tous les premiers dimanches de chaque mois, de mars à novembre et trois dimanches en décembre. Et ce n’est pas la seule. Un projet de loi qui permettrait aux différentes entreprises de créer de l’emploi. 

Trois dimanches par an en plus du 31 décembre, Un report des heures nocturnes du jeudi au samedi. Les genevois seront confrontés à ce choix ces prochains mois.

Arnaud Urfer

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.