Archives

La Ville de Genève déclare la guerre aux débarras sauvages

03.09.2019 17h13 Rédaction

image

Des vielles chaises, des canapés troués ou de l’électroménager défectueux abandonnés dans la rue pour s’en débarrasser, la Ville dit stop. Elle a lancé ce mardi sa campagne pour lutter contre les débarras sauvages, de plus en plus nombreux à Genève.

Depuis ce mardi matin, d’étranges personnages ont pris possession de la ville. Ces meubles équipés de deux yeux et d’une bouche dentée sont la représentation figurative de décharges illégales, la nouvelle cible de la Ville de Genève. En trois ans, leur nombre a presque doublé.

Mais sur les 6600 débarras sauvages recensés l’an passé, seul 50 ont été sanctionnés. La Ville entend donc renforcer ses contrôles, l’amende est de 200 francs minimum et double pour récidive.

Avec cette campagne d’un coût de 88'000 francs, la Ville veut rappeler qu’il est possible de faire emmener ses encombrants gratuitement sur rendez-vous. L’an passé, 32'000 personnes ont bénéficié du service.

Lea Job