Léman Bleu

Actualités


12 mai 2021 - 19h33

Laurent Terlinchamp attend le 31 mai de pied ferme

Le président de la société des cafetiers, restaurateurs et hôteliers de Genève réagit aux annonces du Conseil fédéral : si la mesure était « attendue », il ne se dit pas « euphorique ».

« Ces 14 derniers mois, on a eu 9 mois de fermeture en demi-mesure. On est passé par toutes les étapes. Donc si on peut ouvrir le 31, tant mieux », se réjouit Laurent Terlinchamp. Les règles seront strictes, certes, mais, selon lui, les gens sont « habitués ». Toutefois, il craint que les cantons ne proposent des mesures plus strictes et « attend de savoir à quelle sauce on va être mangé ». Ce retour à la vie normale se fera bien sûr avec la bonne volonté des clients de respecter les gestes barrières.

« Une façon de reprendre la vie qu’on avait avant »

Si les restaurants rouvrent, les RHT continueront toutefois. « Il faut continuer jusqu'à que l’on retrouve une vie à peu près normale. Après, les commerçants savent faire marcher leur restaurant correctement ». L’espoir ne l’a pas quitté, malgré les mois difficiles qui ont précédé ces annonces. « Après neuf mois, évidemment que tout le monde veut boire un petit café sur une terrasse, on avait oublié le plaisir que cela peut être », raconte-t-il.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.