Léman Bleu

Actualités


31 juillet 2020 - 17h54

Le Conseil d'État ferme les discothèques

Ce jeudi, 41 nouvelles infections ont été comptabilisées par l’OFSP à Genève. C’est un tiers des infections au niveau suisse. Ce rôle de mauvais élève de Genève a poussé les autorités à prendre de nouvelles mesures. Le Président du Conseil d’État Antonio Hodgers a parlé de «situation critique».

Le nombre de nouveaux cas double chaque semaine. Selon les chiffres de la médecin cantonale Aglaé Tardin, 40% des nouvelles infections ont lieu dans les lieux festifs. Le Conseil d’État a donc pris des mesures.

Boîtes de nuit fermées

Les boîtes de nuit, discothèques et dancings sont fermés dès ce soir. Dans les bars et restaurants, la consommation se fait assise. Il n’est plus possible de boire debout.

Enfin, le port du masque est obligatoire dans les bars et restaurants, dès qu’on se lève de sa chaise, pour aller commander ou aller aux toilettes. Les bars doivent aussi prendre l’identité de tous les clients à leur arrivée et tenir un registre précis.

Mauro Poggia, conseiller d'État en charge de la santé, a aussi rappelé les principes de base, notamment la distance entre les tables des bars et des restaurants. Ces mesures entrent en vigueur dès ce soir et jusqu’au 23 août au minimum. Les autorités prévoient des amendes pouvant aller de quelques centaines à quelques milliers de francs pour les cas les plus graves.

Pour les festivités du Premier Août dans les communes, le Conseil d’État n’a pas prononcé d’interdiction. Toutes les fêtes ont été autorisées sur la base de plans sanitaires.

Dépistage sur rendez-vous

Les Hôpitaux Universitaires de Genève ont décidé de changer leur approche du dépistage à cause de l’augmentation des demandes. Il y a deux semaines, la tente du secteur E, dédiée au dépistage, accueillait environ 200 personnes par jour. Depuis deux jours, les HUG font face à un afflux: ils sont entre 400 et 500 à venir se faire tester.

Les HUG ont donc renforcé leur équipe de dépistage: dix nouveaux collaborateurs rejoignent l’effectif. De plus, les Hôpitaux ont décidé de faire les dépistages sur rendez-vous. Les personnes qui veulent se faire tester doivent donc au préalable s’inscrire sur le site des HUG. Le but étant d’éviter les files d’attente interminables.

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.