Archives

Le PLR veut abolir les annotations inclusives

29.03.2021 18h03 Rédaction

image

La droite en ville de Genève veut interdire l’utilisation de l’écriture inclusive dans l’administration de la municipalité. A gauche, défend une avancée importante dans la lutte des femmes pour l’égalité.

On la trouve beaucoup dans les offres l’emplois de la Ville de Genève. Avec ses tirets ou points médians, l’écriture inclusive est un ensemble de pratiques et d’annotations qui cherche à donner une représentation égale des femmes et des hommes dans la langue écrite. A droite, on dénonce un système qui exclut. On craint aussi son développement à l’extrême au détriment de la langue française.  

La Ville de Genève n’inclus pas encore les personnes non binaires ou trans dans ses écrits administratifs. L’usage de l’écriture inclusive y est encouragé depuis 2013. Un usage que la gauche défend. Pour le PS, elle offre une juste visibilité des femmes dans l’utilisation de la langue française. 

Ce débat a lui aussi agité le Grand Conseil. Le parlement a adopté vendredi dernier un projet de loi qui vise à démasculiniser les textes de loi. Un amendement PLR proscrit l’utilisation des annotations liées au genre tel que les points médians ou les tirets.

Denis Palma