Léman Bleu

Actualités


27 septembre 2021 - 18h46

Le chantier du tram 15 vide les commerces des Palettes

4 nouveaux arrêts de trams, prêt de 3km de rail supplémentaires, et des commerçants qui se disent pris à la gorge. Le prolongement de la ligne 15 entre Lancy et Plan-les-Ouates commence à faire grincer des dents. Dans le quartier des Palettes, les commerçants se disent fortement impactés par les travaux. Certains ont déjà dû licencier et craignent de devoir fermer boutique.

 

« Ça emm… tout le quartier! »

Il est 12 h 30. L’heure du coup de feu dans les restaurants. Normalement. Car ce midi, comme tous les autres jours depuis des semaines, le restaurant des Palettes est presque vide… La faute aux travaux du tram selon le patron.

2/3 des places de parking ont disparu, la circulation est chaotique, il y a du bruit, de la poussière...
Depuis fin février, le prolongement de la ligne du tram 15 provoque un certain remue ménage aux Palettes. « Ça emm… tout le quartier lâche un riverain excédé. C’est l’horreur, c’est infernal !»

La boucherie des Palettes, subit aussi le contre coup des travaux. 25 à 30 % de baisse du chiffre d'affaire selon le boucher depuis le printemps. Conséquence, le patron a réduit le taux d’activité de deux de ses employés et craint de devoir licencier. « Je déplore un manque d’empathie des personnes concernées explique Francis Merle. Qu'il s'agisse de la régie ou de la commune. »

Demandes d'indemnisation 

À la mairie de Lancy, on explique avoir conscience de l’importance des nuisances. Mais la marge de manœuvre de la commune est limitée nous dit-on. « Nous suivons les travaux avec le canton mais la maîtrise d’ouvrage est cantonale détaille Salima Moyard, conseillère administrative en charge des travaux à Lancy. C’est au canton qu'il faut s’adresser pour obtenir d’éventuels dédommagements. »

Effectivement, une demande d’indemnisation à l’Etat peut se faire si « les effets dommageables (…) sont exceptionnels et causent au voisin un dommage considérable.»
Pour le cas précis des Palettes, une seule demande d’indemnisation est parvenue au département. Contacté cet après-midi, le département des infrastructures précise : « Il ne nous semble pas que ce chantier, compte-tenu de son importance et de sa complexité, pose des problèmes particulièrement importants aux riverains. (...) Plus généralement, nos services traitent chaque mois plusieurs dizaines de questions pratiques reçues de personnes concernées par ce grand chantier. »

Les travaux eux se poursuivent encore pour une quinzaine de mois. La centaine de places de parking supprimées lors des travaux ne sera pas rétablie. À la place de nouveaux arbres, une piste cyclable et un site propre pour le tram, qui devrait circuler ici fin 2023.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.