Archives

Les plongeuses coréennes Jamnyo s'exposent à Genève

15.10.2018 18h29 Rédaction

image

Le quai Gustave Ador accueille une exposition sur les femmes plongeuses de l’Ile de Jeju au sud-ouest de la Corée. Alors que cette culture est amenée à disparaître, la fondation culturelle du Musée Barbier-Mueller a publié un livre sur leurs traditions.

A deux pas du Jet d’eau, trente portraits de plongeuses en apnée s’exposent sur le quai Gustave Ador. Ces visages, marqués par l’âge, l’effort et la mer, ont été photographiés par cet artiste, HYUNG SUN KIM.

Sur l’Ile de Jeju, les femmes sont trois fois plus nombreuses que les hommes, morts dans les tempêtes ou fuyant le régime. Grâce à leur travail de plongeuses, ce sont elles qui assurent les revenus des foyers. Un travail dangereux. 

Leur société est centrée sur les femmes alors que la Corée est  fortement influencée par l’idéologie néoconfucéenne patriarcale. Ces plongeuses possèdent une culture qui leur est propre, notamment à travers des rituels chamaniques.

Ces clichés immortalisent la dernière génération de plongeuses de l’Ile de Jeju. Cette culture est menacée.

En 1969, elles étaient près de  23 000 plongeuses à ratisser les fonds marins autour de l’ile de Jeju. En 2016, elles n’étaient déjà plus que 4500.

Denis Palma