Léman Bleu

Actualités


18 septembre 2020 - 20h00

Nécessaire ou trop cher? Le projet de patinoire fait débat

Présenté mercredi par le conseiller d’Etat Thierry Apothéloz, le projet de la patinoire du Trèfle Blanc fait débat. Dans un communiqué, Ensemble à Gauche le fustige. Pour le parti, le prix de 157 millions de francs est excessif. «Nous sommes en train de faire le remake de ce que nous avons vécu pour le stade de Genève», regrette Rémy Pagani, député (EàG). «Les collectivités vont passer à la caisse.» Pour le député, des logements devraient voir le jour plus qu’une patinoire. «Il y a de moins en moins de surfaces libres, il faut aussi protéger nos zone agricoles en proposant d’autres terrains, pour construire notamment des logements subventionnés».

«La parcelle est classée en zone de protection en raison de sa dangerosité»

«Imaginer un seul instant construire des logements dans cet endroit, c’est extrêmement grave», rétorque le conseiller d’Etat en charge des sports, Thierry Apothéloz. «S’il n’y a pas eu de logements sur cette parcelle, c’est parce qu’elle est classée en zone de protection, en raison de sa dangerosité.» Un argument peu convaincant pour Rémy Pagani. «Il y a un propriétaire de villa sur cet endroit et des logements construits non loin de là». 

Pour le conseiller d’Etat, une nouvelles patinoire est «nécessaire», que ce soit pour les «équipes phares» ou pour les «600 jeunes qui pratiquent du hockey». Rémy Pagani se dit peu convaincu : «Pour nous, ce n’est pas cela le sport populaire. C’est la collectivité qui met à disposition des infrastructures, comme elle le fait dans les écoles, pour que chaque enfant puisse exercer le sport qu’il préfère».

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.