Léman Bleu

Actualités


14 mai 2021 - 20h12

« On ne peut risquer que le virus aille plus vite que la vaccination »

L'épidémie recule mais il faut faire preuve de vigilance accrue, c'est ce que nous explique la médecin cantonale Aglaé Tardin. 

Alors que les assouplissements gagnent gentiment du terrain, la situation reste critique. Les risques que le virus aille plus vite que la vaccination demeurent élevés. « Des lits d’hôpitaux sont occupés par des patients qui ne sont plus infectieux mais dont l’état ne leur permet pas de rentrer chez eux. On ne peut risquer de réduire à néant tous nos efforts » affirme la médecin cantonale. 

Certains pays ont déjà autorisé la vaccination aux enfants dès 12 ans, ce n'est encore le cas pour la Suisse. « Nous attendons l’autorisation de vacciner les enfants. Dans l’attente nous devons être beaucoup plus réactifs et dépister davantage, même si cela engendre plus de quarantaines ou de fermetures de classes scolaires » abonde Aglaé Tardin. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.